Sophie Lionnet et mon projet au pair, devrais-je toujours partir ?

5 signes que vous êtes en train de vous faire exploiter et que faire

Depuis l’affaire Sophia Lionnet, c’est vrai qu’il y a de quoi se poser des questions. Cela fait peur, aussi bien pour les candidates, que pour la famille. Bien que ce drame fût terrible, il faut savoir qu’il est très rare. Il faut savoir qu’il y a des consignes mises en place pour la sécurité des candidats. Vous pouvez trouver toutes les réponses à vos questions sur le site UFAAP (Association Française des Agences Au Pair). Mais en attendant, nous avons compilé 5 signes qui suggèrent que vous vous faites exploiter.

 

  • Vous travaillez plus de 30 voir 35h par semaine

Un au pair n’est tenu de travailler qu’entre 25 et 30h par semaine, laissant ainsi assez de temps pour prendre des cours d’anglais et sortir découvrir la ville. Dans un contexte normal d’au pair, les enfants sont âgés de 3 ans ou plus, allant à l’école ou garderie ce qui vous laisse plusieurs heures pour vous avant d’aller les chercher, souvent autour de 15h. Dans le cas où les enfants sont plus petits, il y a généralement l’un des parents qui est parfois présent pour que vous ne dépassiez pas les horaires requises.

 

  • Vous n’avez pas votre chambre indépendante

La famille est tenue de vous fournir une chambre indépendante, avec une porte, un endroit où vous retirer et vous reposer en dehors de vos heures de travail. Vous ne devriez en aucun cas dormir dans la chambre des enfants, ou dans le salon.

  • Vous êtes payé en dessous de £80 par semaine

Tout comme les heures de travail, l’argent de poche a aussi un barème. Le minimum pour 25 heures travaillés par semaine, avec 2 soirs de babysitting est de £80 par semaine, avec des variantes à la hausse (situation géographique, plus de deux enfants, plus de ménage).

 

  • L’un des parents ou les deux ne sont pas respectueux, vous hurlent dessus ou vous envoient des messages désobligeant

Ce n’est pas parce que vous habitez chez eux, et vous occupez de leurs enfants que les parents peuvent vous manquer de respect. Il doit y avoir une bonne communication entre vous, adultes. Si l’un ou les deux vous manquent de respect en vous hurlant dessus, vous disant des choses déplacées ou vous envoyant des messages sous-entendu, contactez quelqu’un, votre famille, amis, une agence professionnelle qui peut vous conseiller. Etre dans un pays étranger, on peut se sentir un peu seul, et ne pas savoir si ce que l’on vit est normal ou pas. Il faut absolument en parler autour de vous. Si le comportement n’est pas normal, l’entendre vous fera gagner en confiance et quelqu’un pourra vous aider.

 

  • Les parents ne vous laissent par sortir, ils vous séquestrent

Vous avez le droit de faire ce que vous voulez pendant votre temps libre, dans la limite du raisonnable, bien entendu. Si vous souhaitez manger un morceau avec vos camarades après les cours, c’est votre droit. Si vous souhaitez découvrir une autre ville lors d’un week-end, c’est également votre droit, à condition d’en parler, d’informer la famille de vos plans.